Quand la Légion étrangère réforme notre université. Le Point. fr

Actualités > les invités du Point  > Neurogeek

 

L’école 42 fondée par Xavier Niel vient d’être classée comme la plus performante au monde pour éduquer les programmeurs informatiques. Un exemple à suivre.

PAR IDRISS J. ABERKANE

La Légion étrangère. Tout le monde peut s’y présenter, sans autre qualification que sa ténacité et sa volonté de s’immerger sans jamais abandonner. D’éléments disparates, parlant un français approximatif, naît un esprit de corps réputé incassable, de Camerone à Bir Hakeim en passant par Tuyen-Quang. L’excellence par la fraternité en somme. En quoi ce modèle, né chez les janissaires ottomans au XIVe et fondé en France au XIXe, inspire-t-il l’université du XXIe ? C’est qu’il a été adapté par la fameuse et toute récente École 42, ovni universitaire dirigé par le pirate informatique Nicolas Sadirac et fondé par l’entrepreneur Xavier Niel. Or le classement est tombé récemment (1), cette cour des miracles qui ne délivre pas de diplôme, qui méprise le magistral, où n’existent aucun professeur titulaire et qui est accessible sans le baccalauréat, vient d’être établie comme la plus performante au monde pour éduquer les programmeurs informatiques. Devant Polytechnique, devant CentraleSupélec, devant l’École normale supérieure, devant toutes nos grandes écoles et leurs concours en fait, il y a maintenant, dans un secteur absolument stratégique, cette subversive île aux pirates. Comme à la Légion……

Cliquez ici pour lire la suite.

Share: