Livre “Libérez votre cerveau” : Possibilités d’améliorations continues

Recevant de nombreux mails concernant le livre édité chez Laffont “Libérez votre cerveau, traité de neurosagesse pour changer l’école et la société”, j’ai souhaité ouvrir une page dédiée aux propositions constructives d’améliorations du livre.

 

Share:

8 comments

  1. maravillosamente, este mensaje muy de valor
    normankt

  2. You actually make it seem so easy with your presentation but I find this topic to be really something that I think I would never understand. It seems too complex and very broad for me. I am looking forward for your next post, I will try to get the hang of it!

  3. Excellent ouvrage, merci beaucoup !

    J’ai vu ce reportage avant, et je trouve qu’il y a un lien avec la saturation dont il est mention dans le livre :

    Hyperconnectés : Le Cerveau En Surcharge – Documentaire ARTE 2016

    Qu’en est-il de l’activation du “réseau de neurone par défaut” (mentionné dans le reportage) vis à vis des techniques d’apprentissage “par levier” ? ou le fait d’apprendre “plus vite”

    On peut aussi expérimenter la surcharge : écouter un livre audio et essayer de lire en même temps. Ça ne fonctionne pas, l’une des sources est masquée, ou les 2 sont appauvris.

  4. Cette rubrique est faite pour proposer des améliorations à l’ouvrage “libérez votre cerveau”

  5. Bonjour Idriss, j’ai adoré vous écouter , j’ai consolidé mon plaisir en vous lisant ..puis …. J’ai voulu partager ma découverte enthousiaste avec mes enfants et là surprise !. Ma fille de 15 ans est devenue fan alors que mon fils de 11 ans est resté de marbre alors que j’aurais parié le contraire … Cela me laisse perplexe , pourquoi ? Pourquoi votre livre touche til plus les femmes que les hommes ? Amélie

  6. After going over a number of the articles on your web site, I truly appreciate your technique of writing a blog. I bookmarked it to my bookmark site list and will be checking back in the near future. Please check out my web site as well and tell me what you think.

Laisser un commentaire