Aberkane – La revanche de Bergson Le Point.fr

Actualités> Les invités du Point > Neurogeek

La philosophie a toujours influencé l’informatique. Aujourd’hui, la réalité virtuelle et l’IA marquent le triomphe du penseur de l’intuition.

La pensée contient-elle le langage ou le langage contient-il la pensée ? Ce problème a l’air abscons, mais il a inspiré l’informatique, et continue à enrichir la Silicon Valley aujourd’hui. Car la philosophie influence l’économie, la science et la technique. Subtile, elle se glisse dans des décisions, des modèles et des inventions à l’insu même de leurs innovateurs. Par exemple, on doit l’informatique d’hier aux polymathes Locke, Russel, Wittgenstein, Church et Alan Turing. Mais l’informatique de demain tient étrangement bien dans les mains d’Husserl, Bergson, Merleau-Ponty, Deleuze, Derrida et Alan Kay. Et s’il faut écrire qu’elle tient dans leur main et pas dans leur tête, c’est que ces penseurs s’accordent sur l’idée que la pensée est mouvement, et sa petite cellule grise, plus qu’un moyen de langage, un moyen de bouger, dont une des expressions est la langue, mais pas que. Alors en quoi ces considérations fécondent-elles des technopoles riches à milliards ?…

Cliquez ici pour lire la suite

Share: