Le biomimétisme selon Idriss Aberkane #25 : turbulences et vibrations Le Point video

VIDÉO. Source d’angoisse dans les avions, les turbulences peuvent être “domestiquées”, comme le font les méduses. Et l’homme en tirerait un avantage.

Pour les hommes, les turbulences représentent un problème. En vol par exemple, elles nourrissent les pires angoisses, et rendent le comportement de l’avion difficilement prévisible. Mais dans la nature, ces turbulences ont été « domestiquées ». Et à ce jeu, ce sont les méduses qui s’en sortent le mieux. Comme l’explique Idriss Aberkane, on a longtemps pensé que les méduses se déplaçaient en propulsant de l’eau derrière elle, et que cette propulsion était laminaire, linéaire, et ne générait pas de turbulences. Puis on a découvert que non seulement leur propulsion créait des turbulences, mais qu’elles se servaient de ces turbulences pour se déplacer plus efficacement….

Cliquez ici pour lire la suite et voir la vidéo

Share: