Biomimétisme et économie de la connaissance

Cliquez ici pour voir la video.

Cette conférence s’attaque à un grand mensonge de la révolution industrielle : nature ou emploi, il faut choisir. En effet : là où il y a de la nature il n’y a pas d’emploi (c’est la campagne), et là où il y a de l’emploi il n’y a pas de nature (c’est la ville), mais cette opposition, qui conditionne tout le débat écologique, dans tous les camps, est-elle une fatalité ?

Dans cette conférence qui va de la Bagdad du 9ème siècle au Cupertino d’aujourd’hui, nous argumentons que le baril de connaissance est plus profitable que le baril de pétrole, et ce à toutes les époques. Nous démontrons que la biodiversité est le plus gros gisement de connaissance au monde, un fait dont l’étude s’appelle la bio-inspiration ou biomimétisme, et nous concluons sur les perspectives de ce domaine en matière de CleanTech et de développement durable : l’abolition rentable du déchet ou Blue Economy.

Share: