Idriss Aberkane, l’accoucheur des ” geeks ” de Gâtine

LOGO Nouvelle république

Aberkane NRDIdriss Aberkane : itinéraire d’un jeune musulman de banlieue parisienne devenu chercheur à Stanford et Polytechnique, débusqué par François Gilbert pour « coacher » des lycéens de Parthenay.

Ce neurotechnicien chercheur à Polytechnique accompagne toutes les semaines une quarantaine de lycéens dans le cadre du projet Chréage.
Il a 27 ans et – ce n’est rien de le dire – une tête bien faite ainsi que particulièrement bien pleine. Idriss Aberkane commence à être connu des Parthenaisiens. Il faut dire que ce génie de la biologie théorique, chercheur en neurotechnologie à Polytechnique, mais aussi féru de littérature, accompagne une quarantaine d’apprentis designers du lycée Ernest-Pérochon de Parthenay dans le cadre du projet baptisé « Chréage » pour les perspectives du web de troisième génération (3.0). Il est, par ailleurs, aussi intervenant du projet Vision qui continue de développer une application de jeu pédagogique autour de la naissance de l’univers destiné aux tablettes et téléphones portables.
Aujourd’hui, la NR a voulu faire plus ample connaissance avec ce jeune homme atypique.

Normale Sup, Cambridge, “ X ” et Silicon Valley
Né en 1986 dans le Val de Marne, en banlieue parisienne, au sein d’une zone d’éducation prioritaire (ZEP), Idriss Aberkane, véritable « perle de banlieue », est tombé tout petit, dès son école primaire qui était expérimentale, dans les jeux vidéo. Ensuite, ce musulman d’origine rejoint un lycée catholique puis l’université d’Orsay (Paris XI), sorte de Stanford à la française. Il a alors 17 ans et se découvre une passion dévorante pour la biologie théorique. A 19 ans, il est admis à l’École normale supérieure, où il ne se sent pas très à l’aise : « Trop cadré, un peu castrateur, ce n’était peut-être pas une bonne idée de viser une sorte de titre de noblesse », estime-t-il.
Le voilà parti pour Cambridge, en Angleterre puis, en 2006, l’année de ses 20 ans à Stanford, au cœur de la Silicon Valley, en Californie où il donne déjà quelques conférences. Devenu chercheur associé dans un laboratoire travaillant dans l’économie de la connaissance et du développement durable, il revient en France et pas n’importe où : à l’École polytechnique (« X ») pour un doctorat de neurothechnologie (il est aussi titulaire d’un autre doctorat en littérature à l’université de Strasbourg). Aujourd’hui neurotechnicien, il travaille dans le domaine de la neuro-ergonomie destinée à mieux répartir la charge cérébrale sur les différentes aires du cerveau, ce qui permet notamment d’optimiser les capacités mémorielles.
Il coache des “ web- natifs ” de Parthenay
C’est une rencontre avec François Gilbert, en charge de l’économie numérique à la communauté de communes de Parthenay, à travers des formations liées à l’enseignement privé, qu’Idriss Aberkane a découvert Parthenay, ville à cinq arobases, capitale du jeu (festival international Flip) et dotée d’un espace public numérique (EPN Armand-Jubien). Le courant passe et François Gilbert comprend le rôle que ce véritable disque dur externe vivant et plein d’idées novatrices peut apporter à Parthenay. Il participera donc au projet d’incubateur de jeux numériques et « Chréage » auquel sont inscrits une quarantaine de lycéens de la section STD2A (design et arts appliqués) du lycée Pérochon. « C’est passionnant de travailler avec cette première génération de “ web-natifs ”, ces adolescents nés avec Internet car c’est avec eux que se développe le web 3.0 qui sera plus ergonomique, naturel et qui va probablement voir disparaître les claviers au profit des interfaces tactiles », affirme-t-il. Chaque semaine, donc, Idriss Aberkane « coache » ces jeunes Gâtinais parmi lesquels figurent peut-être des développeurs de l’Internet et du design du futur. Un sacré parrainage !

Gil Beucher

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Communes/Parthenay/n/Contenus/Articles/2014/01/26/Idriss-Aberkane-l-accoucheur-des-geeks-de-Gatine-1772253

Share: