Le biomimétisme selon Idriss Aberkane #2 : La bioluminescence Video Le Point.fr

Actualités >videos

VIDÉO. Certaines bactéries s’illuminent lorsqu’elles se rassemblent : c’est le “quorum sensing” avec lequel on pourrait créer un nouveau type d’antibiotiques.

PAR IDRISS J. ABERKANE ET PAULINE TISSOT

Modifié le  Le Point.fr

Erratum : Une erreur s’est glissée dans la vidéo, il faut remplacer “dinoflagellés” par “Aliivibrio fischeri”.

La nature produit de la lumière de plusieurs façons différentes, que ce soit pour la reproduction ou pour indiquer à des espèces qu’il faut se rassembler. Ce phénomène a un nom : la bioluminescence, et elle est incroyablement utile sur le plan économique. Quand l’humain a commencé à détourner la bioluminescence naturelle, cela l’a mené à des découvertes absolument majeures. Prenons la méduse par exemple. Certaines méduses sont bioluminescentes, donc elles émettent de la lumière. Quand l’humain a isolé la petite protéine qui leur permet d’être luminescentes, la GHP (Green Fluorescent Protein), cela a été une révolution sans précédent dans l’histoire des biotechnologies.

Grâce à cette petite protéine, l’humain a pu étiqueter des cellules. Cela vous donne ensuite ces magnifiques images de biologie cellulaire. Si l’on devait compter le nombre de Prix Nobel dont les travaux ont été rendus possibles grâce à cette seule petite protéine de méduse, on en aurait au moins une quinzaine. Et si on devait aussi compter la valeur économique de cette petite protéine, on serait quelque part autour de 100 milliards de dollars….

Cliquez ici pour lire la suite

Share: