“Ces venins qui valent trente mille fois plus que l’or”

La toxine APETx2 d'Anthopleura elegantissima se négocie à 600 euros le milligramme. © DR

Les neurotechnologies ont besoin des peptides contenus dans les venins et que nous ne savons pas encore synthétiser. Mais ils ont bien plus à nous apprendre.

Partager l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email